PROVINCES DE L'OUEST
(canadien et américain )

Bohemian Rhapsody par The Queen
Cette chanson n'a pas de rapport significatif avec la destination du voyage mais nous chantions cet air à "tue-tête" dans la voiture à longueur de journée. Quel beau souvenir !!!

Été 1993 (du 9 juillet au 3 août) - un vieux rêve de mon mari... l'ouest canadien et américain !!!

Nous décidons de prendre un mois après la fin des classes car nous y allons toute la famille, c'est-à-dire accompagnés de nos deux ados, Julie 17 ans et Éric 15 ans, et ce en camping sous la tente...

Embarquez-vous avec nous pour le voyage ???   Allez... c'est parti... en route...

Départ de Montréal à 19h00 le mercredi 7 juillet 1993. On emprunte la 401 vers Toronto (Ontario) pour ensuite se diriger vers les États-Unis. On traverse Détroit (Michigan), filons sur le 94 vers Chicago (Illinois) et en empruntant l'autoroute 90 dans toute sa longueur, on y traverse LaCrosse (Wisconsin) et Albert Lea (Minnesota). Nous entrons donc dans ce qu'on appelle les prairies américaines... tout en poursuivant la route jusqu'à Sioux Falls (Dakota Sud) d'où notre premier arrêt pour dormir. Pas si mal pour une première journée: 23h30 de route et 2,252 km de fait.

Vous désirez continuer ??? Pas trop fatigué ???

Réveil à 4h30 vendredi - oui oui vendredi - (n'oubliez pas, on a roulé 23h30) et on quitte Sioux Falls pour la route 90 et là commence le voyage... c'est-à-dire qu'on commence à "zyeuter" le paysage. Le Dakota Sud, est divisé par la Rivière Missouri en deux régions bien distinctes. À l'est du Missouri, le sol est plat ou légèrement vallonneux tandis qu'à l'ouest on retrouve des prairies ondulées entrecoupées d'un ensemble impressionnant de buttes: les spectaculaires "Badlands" dans la région s'étendant de Chamberlain à Rapid City et les "Black Hills" qui s'étendent de Rapid City à Spearfish.

 


.
Black Hills a été ainsi nommé par les indiens en raison des cimes des pins Ponderosa qui, alignés serrés, donnent une apparence noirâtre aux montagnes


Granite Pass

En passant par Gillette et Buffalo pour se rendre à Sheridan (Wyoming) (ancien territoire des indiens Sioux, Cheyenne et Arapaho dans les années 1868), on verra des sols ferreux et des splendides dunes. On roule vers Greybull en traversant en partie le "Bighorn Mountains", croisant le col de "Granite Pass" (8,950 pieds d'altitude) tout en serpentant le long du "Shell Canyon" et le "Shell Falls".

Maintenant on traverse le "Wapiti Valley et la ville de Cody (Wyoming) (ville typiquement western et pour cause, elle a été fondée par le Col. William F. Cody, plus connu sous le vocable de Buffalo Bill). Les routes 14, 16 et 20 qu'on vient d'emprunter sont reconnues pour être des plus panoramiques de l'Amérique.

On y retrouve des formations rocheuses inusitées, des dunes et des vallées qui abritent d'immenses ranchs. On vient de rouler 1,250 autres kilomètres en 13h15.

 

On fait un roupillon et demain commence le "véritable" voyage à travers les parcs.
Toujours intéressé ???

 

PARC NATIONAL DE YELLOWSTON (Wyoming)

Le parc a une superficie de 3,472 milles carrés et est l'un des plus grands parcs du monde. Sa partie centrale est constituée d'un grand plateau volcanique qui se situe à environ 6,500 à 8,500 pieds au-dessus du niveau de la mer. Il est également reconnu pour être le plus réussi des sanctuaires d'animaux sauvages de tout le globe. Grizzly et ours noirs côtoient les loups et les coyotes tout en partageant leur univers avec plusieurs milliers d'élans, de cerfs mulets, d'antilopes, d'orignaux, de chèvres de montagnes et quelques 2,350 bisons sans compter que les lacs regorgent de poissons de toutes sortes. Quant à la flore, l'été 1988 et 1991 a été néfaste car le feu a ravagé plus de 40% de la superficie du parc nous laissant ainsi une image de désolation sur plusieurs hectares. Mais, à certains endroits, la vie végétale reprend forme et l'on peut découvrir de jolies fleurs sauvages.

C'est un magnifique parc à découvrir avec plus de 10,000 phénomènes naturels d'une splendeur incontestée.

Alors allons-y... à la découverte de l'inusité... et petit cours en sus...

 

Les Geysers, c'est connu sont des sources thermales chaudes jaillissant par intermittence, d'origine volcanique, et présentant des jets propres à chacun. Les geysers les plus connus se trouvent en Islande, en Nouvelle-Zélande, à Kamchatka en Sibérie et bien entendu dans le Parc Yellowstone. On prétend même que Yellowstone possède à lui seul plus de geysers (200 à 250) que les 3 autres réunis.

La silice dissoute dans ces eaux, se dépose en forme de tables de geysérite, variété d'opale. Le "Grand Geyser", dans le parc Yellowstone, atteint 200 pieds (60 mètres) de haut. Son éruption dure 9 à 12 minutes et consiste en 1 à 4 jaillissements. Il est sûrement le plus grand geyser du monde mais la variante avec laquelle il se produit limite sa popularité. En effet, il se produit aux 7 à 15 heures!

Le "Old Faithfull" est par conséquent le plus populaire même s'il est de moindre intensité. Ce dernier est le plus célèbre du parc.


à son tout début

Il projette, à toutes les 75 minutes environ, 3,700 à 8,400 gallons (14,000 à 32,000 litres) d'eau bouillante (199 degrés F ou 93 C) avec une fidélité jamais démentie d'où son nom, donné en 1870, "Vieux Fidèle"! Son jet peut atteindre une hauteur de 100 à 180 pieds (30 à 55 mètres) et l'éruption dure 1 minute 1/2 à 5 minutes. L'intervalle de ses éruptions a varié durant les années en raison des tremblements de terre et du vandalisme mais Old Faithfull est resté le plus spectaculaire des geysers!


à son meilleur

 

Les Sources Thermales, sont tout aussi différentes l'une de l'autre. Le "Black Sand Basin" doit son nom aux roches volcaniques entièrement vitreuses et de couleur généralement sombre: les obsidiennes tandis que le "Morning Glory Pool" est le plus spectaculaire en raison de sa couleur turquoise quoiqu'elle ne soit plus active.

 

Morning Glory Pool

 

Black Sand Basin

À gauche, Éric et Julie sur la jetée. À remarquer qu'il y a des sources thermales tout autour de la jetée et il est strictement défendu de sortir des sentiers au risque de se brûler dangereusement et de détruire l'environnement.

Quant au "Minerva Terrace" située à Mammoth Hot Spring, il nous fait penser à un grand projet minier: les sources thermales transportent une sorte de calcaire qui se dépose à la surface à la manière du sucre glacé et une "terrasse" se construit et qui est en éternel changement selon le temps. C'est d'ailleurs la photosynthèse des bactéries (vies animale, minérale et végétale) qui donne la couleur à ces sources: le jaune, l'orange, le brun ou le vert foncé. Quand la source est chaude (167 degrés F ou 75 C) on retrouve le jaune pâle et plus la source refroidie, plus la couleur s'assombrit.




 

Outres les geysers et les sources thermales, il existe aussi des Boues volcaniques "mud".
Il y a aussi des Orifices de vapeur "steam vents" qui émettent des sons étranges et des fumerolles qui proviennent de l'émission de gaz d'origine volcanique.

Le Grand Canyon de Yellowstone, à ne pas confondre avec celui du Colorado, est caractérisé par ses escarpements multicolores qui façonnent les parois de la gorge. On connaît tous la formation des canyons mais ce qu'il y a de surprenant ici c'est qu'il y a 600,000 années, une éruption volcanique a creusé une immense chambre souterraine de magmas. Ces débris volcaniques se sont répandus sur des milliers de milles carrés en l'espace de quelques minutes entraînant du même coup l'affaissement du plafond de cette chambre et formant ainsi un gigantesque cratère fumant. Ce cratère de 30 milles de long, 45 milles de large et de plusieurs milliers de pieds de profondeur s'est remplie de lave. Un bassin thermal s'est alors développé altérant du même coup la rhyolite (pierre volcanique acide composée essentiellement de quartz et de feldspath alcalin) par l'action de sa vapeur et de ses gaz. L'érosion a fait son oeuvre et on peut en admirer toute la splendeur! L'apparence présente du canyon date d'environ 10,000 années: il a une profondeur de 800 à 1200 pieds, une largeur de 1,500 à 4,000 pieds et s'étend sur 20 milles de long. La "Lower Falls" est de 308 pieds (deux fois la hauteur du Niagara Falls) tandis que la "Upper Falls" n'est que de 109 pieds.

Les photos ne sont pas de très bonne qualité car ce sont des reproductions de diapositives. Mais je peux vous assurer que le rosé est authentique. Il faisait un soleil de plomb et les rayons illuminaient les minéraux contenus dans les escarpements du canyon. C'était à vous couper le souffle !!!

reproduction d'une image de pub. pour vous montrer la Lower Falls
(2 fois la hauteur du Niagara Falls)

 

Tower Junction
Au retour, on passe par Tower Junction et on termine notre escapade par un autre pique-nique dans la Vallée Lamar... au menu: chop de porc au presto (sur poêle à gaz) mais occupée à regarder le paysage, la soupape du presto a sauté... on s'est contenté de légumes et du pain mais quelle merveilleuse journée !!!

Vallee Lamar

 

Après avoir dormi une bonne nuit mais à -2C (on est toujours en camping sous la tente, heureusement on est 4 pour se réchauffer) on déménage de Parc. On emprunte la route menant à Colter Bay pour descendre à Jackson Lake Junction en bifurquant vers Triangle X Ranch (pour réserver un bateau); on continue vers Moose Village où on fait ce tour de "float boat" sur la Snake River (décevant). On nous avait promis une "descente dans les rapides...

Vous voyez les gros remous devant le pneumatique ??? lolll

Par la suite, on remonte vers Jenny Lake, Signal Mountain (la route est plus panoramique à cet endroit que sur la rivière de tantôt) et on se paie un pique-nique entre Colter Bay et Lizard Creek sur le bord de l'immense Jackson Lake en guise de souper dans un Picnic Area.

 

 

Qui dit mieux ???

Vous voulez nous accompagner pour un autre petit bout de voyage ???

Cliquez sur la pancarte fléchée... (les petites maisons c'est pour revenir au menu)

OU

ou page 1 | 2 | 3 | 4 pour ceux qui n'ont pas tout lu d'un seul coup !