P R É P A R A T I F S
pour le MEXIQUE du Québec

sur 2 pages
Itinéraire, camping et à visiter...

PS: certains sites, surtout mexicains, peuvent avoir changé l'arborescence de leur site.
Par conséquent, il est possible que certains liens ne soient pas à jour lorsque vous naviguez.
Par contre, je m'engage à les mettre à jour dès que possible.

Certains vous dirons que nul besoin de se préparer pour faire un voyage... on y va au pif selon nos humeurs.   Ça peut être vrai pour certaines personnes et pour certaines destinations mais pour nous c'est tout à fait impensable d'agir ainsi - surtout pas pour le Mexique - car nous serions complètement désorganisés et le voyage ne serait pas agréable.  Évidemment, les petits voyages ne requièrent pas autant de préparation mais pour les plus gros voyages, on s'est donné beaucoup de mal.  Mais ça demeure un choix !

J'suis loin d'être une experte en la matière et c'est justement pour ça que j'aime mieux être bien organisée et ne pas me faire organiser (autant que possible - lolll). Et présentement j'organise un autre voyage et je vous fais part de ma manière de faire.  Cette méthode s'applique à n'importe quel endroit à visiter sauf qu'ici je parle du Mexique et les liens sont en rapport avec ce pays.  C'est ma méthode... il y en a sûrement d'autres, meilleures ou pires peu importe... l'important étant d'être à l'aise avec celle qu'on emploie.

Avant toute chose, je vous recommande fortement de lire Conseils pour le Mexique à l'intention des visiteurs canadiens.  Vous y trouverez une foule de réponses à vos questions les plus usuelles.

 

Voici donc en gros quelques étapes, à suivre AVANT LE DÉPART:

déterminer grossièrement quelle partie du Mexique on veut parcourir et le temps du voyage
pointer sur la carte les villes importantes et/ou à visiter sur ce circuit
faire sommairement un premier tracé routier (cette étape est intimement liée avec les endroits de camping)
chercher et annoter les lieux de camping pour VR et réviser votre tracé s'il y a lieu
établir un agenda du temps de transport et de séjour
calculer approximativement les coûts, surtout transport et nuitées
assurances mexicaines

Pour ce faire, on peut utiliser internet, consulter des livres, des magazines spécialisés ou s'informer auprès de d'autres personnes.  Il ne faut pas hésiter à se procurer certains livres même si parfois ça peut sembler dispendieux, la dépense en vaut l'coup dans bien des cas.  Pour d'autres, il suffit de faire une photocopie de l'article qui nous intéresse.

 

  déterminer grossièrement quelle partie du Mexique on veut parcourir

Une fois la décision prise de voyager au centre du Mexique, d'entrer ou de remonter vers l'est ou l'ouest ou peu importe, je consulte sur internet tous les forfaits-vacances concernant un tracé similaire.  La recherche par Google simplifie cette étape mais je peux dire d'emblée que les circuits-caravanes de la FQCC (Fédération Québécoise du Camping et Caravaning) ou de Caravanes-Soleil sont une excellente source d'informations. Pourquoi eux plus spécifiquement ?  C'est que, comme ils voyagent en caravane de 8 à 15 roulottes, il est certain qu'ils passeront et arrêteront à des endroits où c'est possible avec un tel équipage et que les terrains de camping seront relativement acceptables. C'est un bon départ mais pas nécessairement le seul. Si vous avez un petit équipement, il vous sera possible de camper à d'autres endroits qu'eux.

Il y a également toutes ces promotions en marge de certains sites web de voyage.  Ne pas négliger Le Routard qui fourmille d'informations.

Les agences de voyage offrent souvent gratuitement des fascicules sur le pays concernés, certains ont même des sites web offrant leurs forfaits.  Passez faire un tour dans ces agences de voyage ou dans une succursale du CAA et fouinez dans les prospectus. 

Certains magazines spécialisés en voyage ou plein-air ont eux aussi des rubriques sur des pays spécifiques.  Tout au long de l'année - ou même des années si je sais que j'irai éventuellement dans tel ou tel pays - je note les points d'intérêts et je me fais un classeur accumulant l'information désirée.

Bon... vous avez fait votre choix de circuit ?  N'allez pas trop loin si vous avez juste un mois de congé...  faut être capable de revenir...  Personnellement j'aime mieux faire une région à fond pour pouvoir visiter un autre coin de pays éventuellement et non pas être obligée d'y revenir car on ne lui aura pas consacré assez de temps à moins de savoir d'avance que j'y retournerai.  Évidemment, il y a toujours les coups de coeur qu'on aime revoir... rien n'est coulé dans l'ciment non plus.

 

  pointer sur la carte les villes importantes et/ou à visiter sur ce circuit

Sur la première carte, que je vous suggère d'imprimer, situez et marquez au surligneur les villes importantes et/ou à visiter qui reviennent le plus souvent dans les circuits organisés que vous avez trouvés ou un lieu spécifique qu'un magazine vous aurait mentionné.

Il sera plus facile de passer à l'étape suivante en suivant le tracé par états mexicains. Il existe 32 états mexicains en incluant le Distrito Federal (Mexico City) que vous pouvez voir sur le deuxième schéma.

cliquez sur chacune des cartes pour un format imprimable en format légal pour la première et lettre pour la deuxième mais en paysage

Par la suite, reprenez état par état et ville par ville.  Pour un début de recherche concernant les points d'intérêts dans les villes, cliquez ici.  Mais si vous en voulez plus, faites des recherches sur internet (Google ou autre) avec le nom de la ville pour y trouver des descriptions peut-être plus détaillées et les meilleurs points d'intérêts pour chacune d'elles. Il y a aussi l'Office du Tourisme Mexicain qui peut vous être utile, ils viennent de mettre un site web en ligne, en français.

Certains forums sont également utiles pour compléter notre idée ou tout simplement pour poser une question à laquelle vous n'aurez pas trouvé de réponse valable lors de vos recherches.  Je pense à Forum-Mexique.fr et à e-Voyageur.  Ce sont des forums français, on ne voyage pas en VR mais tout de même utile pour la préparation du voyage. Pour des conseils en VR, vous pouvez consulter VRcamping.com.

 

   faire sommairement un premier tracé routier

Comme je disais, cette étape est intimement liée avec les endroits de camping car certaines villes ne possèdent pas d'infrastructure de camping et on doit obligatoirement camper en périphérie ce qui peut modifier un tracé.

Pour le Canada et les USA (car faut passer par là avant d'atteindre le Mexique) pas tellement difficile.  On a des cartes routières convenables en plus des services offerts sur internet par MapQuest et Google Maps

Mais c'est une très grosse tâche que cette recherche des routes pour le Mexique car la base de données n'est pas accessibles trop trop et pas toujours à date non plus. Les Atlas Guia Roji sont fort utiles surtout le livre à spirale étant plus facile de consultation.  On peut obtenir un atlas complet du Mexique et également des cartes individuelles par états et même certaines villes.  Par contre ce n'est pas suffisant car on se doit de vérifier bien des petits détails car il faut d'une part éviter d'entrer dans certaines villes avec nos big foot (réglementation oblige) et prendre des voies de contournement qui ne sont pas dans ces atlas.  Et d'autre part, certaines villes très touristiques ont des règlements très sévères pour les VR et on ne circule pas où l'on veut.

En 2003, le gouvernement du Mexique (site en espagnol) avait mis à notre disposition tous les tracés routiers sur document PDF.  On pouvait zoomer à l'échelle de notre choix, en extraire la partie que l'on voulait et en faire l'impression.  En juin 2007, nous avons accès aux mêmes tracés, on peut encore zoomer mais malheureusement ils ont sécurisés (barrés) leurs documents ce qui fait que nous sommes contraints à les consulter seulement.  Vous pouvez consulter leur Atlas en PDF qu'ils ont divisés par groupe.

Si vous ne possédez pas de GPS mais que vous possédez un portable, il peut être utile de télécharger ces cartes sur votre portable ou sur un CD de manière à l'avoir à portée de main au cas où vous changeriez d'itinéraire. On ne sait jamais, on peut vous demander de faire un détour ou en cours de route si vous avez trouvé mieux à faire que ce que vous aviez décidé au départ, vous changerez peut-être votre itinéraire.  Ce "GPS fixe" pourrait vous être bien utile car les GPS style Garmin ou autre, ne sont pas très utiles au Mexique en raison de la base de données quasiment inexistante.

Pour le blocage du site, si vous ne pouvez pas convertir votre fichier, j'ai trouvé un truc, un peu long par contre mais tout de même...  Vous ouvrez votre document pdf, positionnez et zoomer ce que vous désirez.  Cliquez sur la touche de votre clavier Impression Écran (Print Screen) et copiez dans un document Microsoft Word (mon préféré car plus maniable) ou comme image dans PaintShop ou PhotoShop.   Vous pouvez par la suite découpez et imprimer.  Comme je disais... c'est long mais pour certains tracés problématiques c'est mieux que rien. Personnellement je vais m'apporter une imprimante au prochain voyage au Mexique.  Ainsi je ne serai pas prise au dépourvu si on change d'itinéraire.

Donc, je disais, vérifiez votre tracé routier.  Sur le site du Gouvernement Mexicain, on peut obtenir l'information concernant les autopistas et les rutas libres (non payantes).  Les autoroutes gouvernementales ne sont pas données en terme de frais de péages et il y a aussi les puentes (ponts) où l'on doit payer. Allez faire un tour sur le site en question et vous obtiendrez la distance en kilomètres de l'autoroute, les endroits des casetas (poste de péage) et les tarifs pour auto, camion à 2, 4 ou plus d'essieux.  Très utile pour planifier vos dépenses et votre temps.

Évitez également les entrées dans les villes avec votre attirail.  Imprimez-vous les voies de contournement dans une échelle agrandie.  Ce n'est pas toujours évident car au Mexique la signalisation est parfois déficiente, comme oublier de mettre le nom des rues.  De plus, le sport préféré des ados est de faire des graffitis sur les panneaux de signalisation.

Sur le site du Gouvernement Mexicain (je vous suggère de le fouiller à fond, beaucoup d'informations sur ce site), on peut se faire donner un planning d'un point à l'autre (similaire à MapQuest).  Ainsi vous obtiendrez la distance totale de votre point A à B en km tout en vous indiquant les numéros de routes à emprunter, le kilométrage d'une ville à une autre avec le temps que ça prend, les péages (autoroutes et ponts) et le coûts selon votre véhicule.

 

chercher et annoter les lieux de camping pour VR

Là on commence à trouver ça plus difficile.  C'est une tâche ardue.  Le livre américain, donc en anglais, Traveler's Guide to Mexican Camping par Mike et Terri Church (Éditeur: Rolling Homes Press) est un must.  Il coûte environ $30 canadien. Les Church répertorient tous les campings qu'ils ont visités avec une excellente description de l'emplacement et des services offerts et surtout pas offerts (hihihi).  Il en existe sûrement d'autres mais je me sers de celui-là.  Mais en toute honnêteté on va retrouver les mêmes terrains (il n'y en a pas des tonnes au Mexique) dans n'importe quel livre sauf que certains peuvent être mieux documentés que d'autres. 

En juillet 2005, Rolling Homes Press sortait sa troisième édition.  On peut l'obtenir par la poste, via internet (voir How to order) moyennant les frais d'expédition et frais de douanes (sic).  Mais pour les montréalais, on peut l'obtenir via Communications Camping Caravaning Inc (514 252-3003) - en fait c'est la FQCC - mais on doit aller le chercher soi-même ou moyennant des frais d'expédition, on vous l'envoie par la poste si vous vous prenez un peu d'avance.

Sur internet, j'ai trouvé un assez bon site, en anglais toujours, pour d'autres terrains même si certains sont mentionnés dans celui de Church. Le site en question - On the Road In - offre également de belles cartes qu'il est facile de consulter et les terrains sont représentés par des petites icônes sur la carte même.  Il y a également description et même des photos (parfait pour les visuels).  De plus, il est possible d'acheter un Road Logs via internet que vous imprimez vous-mêmes. On y répertorie les Stations d'essence Pemex, les topes (dos d'âne), les postes d'arrêt militaire et d'agriculture et divers autres petits détails. Je dirais que le livre Church et ce site se complètent très bien car certains terrains sont mentionnés dans l'un et pas dans l'autre et vice versa.

NB:  comme on doit passer par les USA pour s'y rendre, les produits du CAA sont formidables (tick trip, campground et tour book) mais on peut demander à Woodalls pour les terrains de camping.

 

   établir un agenda du temps de transport et de séjour

Comme je disais, sur le site du Gouvernement Mexicain, à la section planning d'un point à l'autre vous obtiendrez la distance totale de votre point A à B en km tout en vous indiquant les numéros de routes à emprunter, le kilométrage d'une ville à une autre avec le temps que ça prend. 

Même chose avec MapQuest ou Google Maps pour le Canada et les États-Unis

En ajoutant à cela les points d'intérêts et les événements dans telle ou telle ville, considérant également le genre de camping que vous ferez, vous pourrez vous faire une petite idée du temps que vous passerez dans cette région.  Si vous faites du camping sec (sans service) et que votre autonomie est de 2-3 jours, vous aurez votre réponse (hihihi).

Évidemment, encore une fois, j'espère pour vous que rien n'est coulé dans l'ciment et que vous aurez la liberté de vous adapter au fur et à mesure de votre voyage.  Si ce n'est pas l'cas, car vous n'avez qu'un mois de vacances, cette étape sera très importante pour vous.

 

 calculer approximativement les coûts, surtout transport et nuitées

Avec MapQuest ou Google Maps et le planning mexicain vous aurez une très bonne idée du coût car, comme dit précédemment, pour ce dernier, on vous indique les endroits des casetas (poste de péage - autoroutes et ponts) et les tarifs pour auto, camion à 2, 4 ou plus d'essieux.  Comme on vous mentionne également le kilométrage vous pourrez calculer grosso modo votre consommation d'essence. Au Canada et aux États-Unis, les coûts varient d'un endroit à l'autre mais au Mexique, comme les stations d'essence appartiennent au gouvernement, les coûts sont les mêmes d'un état à l'autre dans tous les Pemex. Mais pour avoir une idée des prix aux USA, voici un lien des Truck Stop américains: http://www.gocomchek.com/

Ajoutez à cela le prix des nuitées en camping.  Church ne les mentionne pas mais On the Road In le fait.  Ça vous donnera tout même une petite idée.

Pour vous aider dans vos calculs, voici un convertisseur de devise de la Banque du Canada et un calculateur d'essence des Ressources Naturelles du Canada

 

Assurances

Vos assurances régulières québécoises ne couvrent pas le Mexique.  Il faut donc prendre des assurances supplémentaires, pas l'choix là non plus.  En passant, les assurances ne sont pas obligatoires au Mexique mais faudrait être stupide pour ne pas s'en prendre avant de quitter le pays au prix que coûtent ces biens.

De plus, faut savoir qu'au Mexique, si vous êtes impliqué dans un accident de voiture ou motorisé, il est possible (ce n'est pas automatique, selon la gravité de l'accident) que vous soyez détenu jusqu'à ce que vous ayez payé les frais appropriés ou jusqu'à ce que vous prouviez votre innoncence.

Personnellement j'ai pris mon assurance mexicaine avec mon courtier d'assurance mais il y a plusieurs compagnies qui en offrent.  On peut les prendre à la journée ou au mois mais ça coûte une fortune.  Il est donc préférable de les prendre pour 6 mois.

Le coût dépend de la valeur de vos véhicules.  Inutile de demander une couverture supérieure, on ne vous remboursera pas la différence de toute façon.  Demandez à CAA Québec (Montréal au 514-861-7575 ou ailleurs ou sans frais 1-800-686-9243 en autant que vous êtes membre) le prix de liste de vos véhicules, ça vous donnera une idée de la couverture nécessaire.  Voici quelques liens internet qui pourraient vous intéresser.  Il y a sûrement d'autres endroits mais j'ai ceux-là comme référence... mais comme j'ai dit, un bon courtier peut aussi fournir la même couverture. À vous de magasiner.  Voir aussi auprès de la FQCC ou de CAA, on ne sait jamais (je n'ai pas trouvé l'info sur leurs sites web).

De plus, si vous quittez pour 3 à 6 mois certains courtiers ou compagnies d'assurances québécoises vont vous donner un certain rabais puisque vous n'aurez pas à être couverts au Québec durant votre séjour au Mexique. Mais ne pas oublier le temps que vous serez aux USA lors de votre voyage car faut demeurer couverts.

Une que j'aime bien c'est la compagnie San Xavier Mexico Insurance basé à Tucson, Arizona. La raison en est bien simple, ils ont des points de service au Mexique dans certains endroits sous la bannière Mapfre Tepeyac et on peut les rejoindre via une ligne 1-800 du Mexique www.mexican-autoinsurance.com

En voici d'autres:

www.mexonline.com (liste de liens pour assurances) www.mexican-insurance.com
www.mexicoinsurance.com www.millerRVinsurance.com
www.mexicanautoinsurance.com www.mexpro.net

Quant à l'assurance-santé, il est toujours avantageux de prendre une assurance supplémentaire car le Québec remboursera le prix prévu ici pour un service similaire et la différence peut être énorme et même pas couvert.  Ne prenez pas de risques.

 

Avant de partir...

 

Je ne veux pas vous dire quoi mettre dans votre roulotte et quels vêtements porter, vous le savez mieux que moi.  Chose certaine, personnellement, j'en apporte toujours trop au grand désespoir de mon homme car ça surcharge inutilement la roulotte.

Je n'ai pas non plus la prétention de vous donner un cours sur la charge brute et la charge nette de votre VR et de votre véhicule remorqueur.  Vous savez sans aucun doute que toutes les options et équipements supplémentaires de vos deux véhicules ne sont pas inclus dans le poids à sec, pas plus que les passagers, les bagages (vêtement, nourriture, vaisselle, etc...), les eaux (noire et grise et blanche), les réservoirs de propane et de carburant, roue de secours, et tout le reste dont vous seul savez...  et comme il y a beaucoup de surveillance routière aux USA concernant la surcharge des véhicules, mieux vaut être prudents. 

Motorisé ou Roulotte... si vous partez et revenez dans les mois d'hiver québécois, et que vous ne voulez pas faire fonctionner le chauffage au gaz pendant que vous roulez, prévoyez "d'hiverniser" votre roulotte.  Ça serait dommage de commencer votre périple avec des tuyaux crevés et un dégât d'eau à ramasser.

À moins de camper dans un vrai terrain aménagé, il n'y a pas de table de pique nique sur votre site.  Prévoyez une table pliante si vous aimez vivre et manger dehors. Même chose pour le BBQ, il n'y en a pas et si vous avez des petites bouteilles de propane, prévoyez en apporter en grande quantité. Vous n'en trouverez probablement pas au Mexique, le système de connection n'étant pas identique. Je ne parle pas du propane en vrac, il n'y a pas de trouble sauf que certains endroits ce n'est pas du propane mais du butane. Ça fait l'affaire quand même en autant que vous ne revenez pas avec au Québec en période de froid. Je ne parle pas non plus des bouteilles de 10-20 ou 30 gallons qu'on peut faire remplir. Non, je vous parle des cylindres qui se visse au BBQ, de style coleman.

De plus, l'alimentation en électricité est irrégulière.  Il y a d'assez bonnes variations de voltage selon l'offre et la demande à certaines heures.  Il serait prudent d'apporter avec vous un voltmètre pour ne pas exposer inutilement vos appareils électriques (micro-ondes par exemple) à une surcharge qui endommagerait vos appareils.  Par ailleurs, il n'y a pas, à beaucoup d'endroits, de mise à la terre (ground).  Il est facile de se faire un système de mise à la terre avec une fiche-adaptateur de prise de courant.  Ce n'est pas le gadget idéal et le plus sécuritaire mais c'est mieux que rien du tout.

Identifiez votre roulotte, motorisé, voiture ou camion du drapeau canadien et/ou québécois si vous le désirez.  Il est avantageux pour nous, les canadiens, d'y appliquer un collant de nos drapeaux (surtout canadien car il est plus connu) car les américains ne sont pas très appréciés dans certaines régions et autant ne pas se faire passer pour eux.  Par contre, on aime bien les canadiens-français mais on nous confond souvent avec les français de par notre langue. 

Prévoyez également des pièces de rechange autant pour l'intérieur que l'extérieur (comme les ampoules) mais surtout des pièces mécaniques comme un set de freins, des bearings, une lame supplémentaire.  Que votre pneu de secours soit opérationnel.  À cause des montagnes et des topes (dos d'ânes) ces pièces se brisent souvent.  Les mecanicos mexicains sont compétents mais l'approvisionnement des pièces n'est pas toujours accessible.

Voiture ou Camion...  même chose, prévoyez devoir faire un ou deux changements d'huile en cours de route. Donc, apportez ce qu'il vous faut, surtout vous mettez de l'huile synthétique. N'oubliez pas de surveiller vos filtres à air car beaucoup de poussières au Mexique et ça limite la vie du filtre, donc en apporter un de rechange aussi.  Il peut être nécessaire d'apporter cetains de vos produits car pas certaine que vous aurez les mêmes au Mexique. Prévoyez également des pièces de rechanges, pour votre youyou, voiture ou votre camion si vous trainez une FW, surtout si votre véhicule n'est pas américain (ressorts, lames, amortisseurs, bearings, pneus pour certains, etc...). Ils ont d'excellents mécanos mais les pièces peuvent faire défaut.

Si vous ne possédez pas de voiture supplémentaire derrière votre motorisé, il est possible d'en louer au Mexique mais les prix sont assez élevés ($50 è $80 US par jour) et les voitures ne sont pas toujours en bonne condition.

Nourriture... il y a au Mexique de grosses chaînes d'alimentation où il est facile de faire l'épicerie.  Certaines sont plus américanisées que d'autres mais ce n'est pas "québécois".   Il y a des produits qu'on ne retrouve pas là-bas.  Si vous pensez vous faire une bonne sauce à spaghetti, prévoyez apporter des boîtes de tomates à moins de changer votre habitude et de le faire avec des tomates fraîches.  Le jus de tomates que l'on connait ici, et je ne parle pas des jus à boire comme V8 ou Garden Smith, mais du jus de tomates pour vos repas cuisinés c'est problématique selon les coins de pays.  Même chose pour le beurre ou margarine qui a un goût fort différent que personnellement je suis incapable de manger (avis aux irréductibles).  Même chose pour le beurre d'arachides, qu'on ne trouve pas partout et surtout pas en pot de grosseur acceptable - ils l'ont dans certaines régions plus touristiques dans les produits fins et dans des mini-pots ($$).  Pas de bon jambon fumé non plus et encore moins le sirop d'érable (of course).  Nos sauces BBQ, hot chicken et même les Knorr ne sont pas les mêmes ou tout simplement inexistantes.  Alors si vous êtes de type "sauceux" comme moi, faut y voir. Un bon produit à transporter, le Bovril (poulet, boeuf ou légumes) qui pourra vous dépanner à plus d'une occasion car je n'en n'ai pas trouvé.  Même chose pour les soupes... ils ont du Campbell mais pas nécessairement la saveur de votre choix. La relish, le ketchup pas évident non plus. Ils ont du maïs en grande quantité et dans tout mais pas du maïs en crème si vous l'aimez dans votre pâté chinois. Ah oui... si vous adorez faire des petites trempettes (pour les crudités), prévoyez apporter votre provision de dip, en enveloppe de préférence, que vous pourrez mélanger à de la crème sûre (si vous en trouvez) ou à de la mayonnaise.

Le poulet et le porc sont les meilleurs choix au Mexique mais le boeuf est dispendieux et pas très tendre sauf dans les grands centres comme Puerto Vallarta. Pas de trouble par contre avec le boeuf haché.  En contreparite, poissons et fruits de mer sont "donnés" et il en existe en très grandes variétés.  Quant au fruits et légumes, aucun problème sauf celui des laver à l'eau traitée ou iodée (petite bouteille qu'on trouve facilement dans le département des fruits et légumes).

Si vous partez pour 2-3 semaines pas vraiment de problème mais si vous partez pour 6 mois, vous allez trouver ça long quand il sera question de cuisiner.  Alors faites provisions de vos incontournables mais tentez autant que possible de privilégier les trucs en enveloppes ou sachets pour éviter toujours la surcharge.

Vêtements...  évidemment, il n'est pas question de visiter les villes vêtues de ses plus beaux atours.  Un bon patalon de toile ou un jean, une chemise ordinaire ou un t-shirt sont l'idéal pour éviter d'étaler sa richesse. Le moins de bijoux possibles.  Il est dit sur plusieurs sites internet ou dans les livres que la femme ne doit pas porter le short.  Si c'était vrai il y a 10-15 ans, ce n'est plus vraiment le cas. Par contre, éviter les endroits religieux si vous êtes en short à moins que ce soit très touristiques.  Ayez une attitude réservée et aucun problème.  En passant, si vous entrez dans une église, contrairement à ici, vous devez enlever votre couvre-chef, mesdames aussi. Comme je dis souvent:  si vous changez de longitude, changez d'attitude!

 


médical
passeport
enfants
animaux
permis/personne
permis/véhicules
douanes