Au départ, je voulais privilégier le récit du voyage au Mexique (puisque c'est ma destination fétiche) mais c'est la troisième fois que nous faisons le même circuit à quelques exceptions près.  Donc, il me semble que ça serait redondant de le narrer à nouveau puisque vous avez la possibilité de les lire dans Mexique, l'Aventure et aussi dans Mexique, l'Apprentissage.  De plus, nous étions serre-file officiel dans une caravane et il n'est pas de mon ressort d'en faire le descriptif puisque les participants de la caravane ont déjà fait un journal de bord qu'il sera possible de lire éventuellement sur le site de Caravanes-Soleil.

Alors, pour commencer, allons-y pour la narration "américaine"
mais je vous réserve une p'tite surprise pour la partie mexicaine.

Le voyage se fait du 5 décembre 2008 au 15 avril 2009.

 

Nous quittons le Québec le 5 décembre 2008 à 8h50 du matin.  Après avoir traversé l'Ontario on se retrouve dans les dédales des Douanes de Détroit car ils sont à refaire complètement les voies d'accès et c'est super compliqué mais on s'en sort très bien.  Lorsqu'on s'arrête pour faire le plein, un pneu est à plat sur le camion, en avant. Pas évident de changer un pneu crevé avec une température de -10 et ce, à 3h00 du matin en pleine nuit.  Heureusement, dans notre petit malheur, nous sortions tout juste du stationnement d'un FlyingJ.  On est retourné dans le stationnement sous un lampadaire pour le changer et on a reprit la route, impossible de dormir là, trop froid.  D'ailleurs il faisait tellement froid qu'on a dû prendre 2 soirs de motels. On est retourné dans un petit motel cheepo le long de la 44 et on a pu faire réparer la crevaison car le petit motel faisait partie d'un complexe de trucker (gas, restaurant, motel, réparation de trailer et de tire).  Et on repart...

Ross RV ParkEn route, André s'aperçoit que l'over-drive ne fonctionne pas bien.  On doit rouler en 3ième.  On s'arrête chez un concessionnaire GM dans un petit bled du nom de Pryor en Oklahoma et on fait une prière - lolll.  Elle ne fut pas exaucée... on a dû faire changer la transmission du camion.  Si nous étions au Québec, on attendrait qu'elle se brise davantage mais on s'en va au Mexique, pas de chance à prendre, n'est-ce pas ?  Le garagiste nous a trouvé un RV Park (!) de fortune (pourquoi on dit "de fortune" quand dans l'fond c'est plus que misérable - lolll) ou on avait électricité et eau, le Ross RV Park.  Mais c'était tellement froid que l'eau a gelée à l'entrée d'eau (embouchure de la hose et de la roulotte).  Par contre, le garagiste a fait très vite... lundi: panne et commande de la transmission GM;  mardi: reçoit la transmission et commence le remplacement;   mercredi en pm, nous pouvions reprendre la route... avec une belle petite facture ! 

Ça change tous nos plans de visites... on a décidé de se rendre directement à PadreIsland et de ne pas se taper 1200km pour visiter la caverne et le désert.  Trop de route, trop de dépenses inutiles et on gèle torrieux !     On va donc aller se reposer et se réchauffer à PadreIsland - si c'est possible - et ça sera tout aussi bien.  Ça fait plus d'une semaine que nous sommes sur la route et on n'a pas cette impression.  Nous voyageons en "gitan" ie d'un truck stop à un rest area sans s'arrêter dans de véritables camping.  Avec le propane et la génératrice, on manque de rien.  Il faut juste savoir s'organiser pour ne pas brancher une bouilloire avec un toaster - lolll.  Mais j'ai hâte de prendre une véritable douche par exemple.

On s'arrête dans un immense Outlet (Prime Outlet) entre Austin et San Antonio, plus précisément à San Marcos.  Le 10-30 de Brossard fait pietre figure à côté de ce complexe.  La magazineuse ici c'est André - lolll.  Il s'en donne à coeur joie à tenter de trouver le deal de l'année !!! sauf que nous ne sommes pas en saison.  On se cherche du linge d'été (linge perdu dans le feu de notre FifthWheel l'an dernier) et ici ils sont avec les pull et manches longues.  Faut dire qu'on gèle.  Le problème au Texas c'est le vent.   En 2004, j'écrivais que je n'aimais pas le Texas... j'peux-tu vous dire que je ne l'aime pas plus aujourd'hui - lolll    Il vient du nord... et ça parait.  Il atteint des pointes de 25 mph avec une température de moins de 40 F et c'est très nuageux.  On nous annonce de la pluie mais si ça continue on va avoir de la neige - lolll Quant à moi, je me suis trouvé des jeans et 2-3 petits chandails mais je n'aime pas le linge d'ici.  Les chandails bédaine, trop peu pour moi et si je vais dans les grandes tailles je pourrais embarquer André avec moi et en plus c'est du linge de mémère ou encore avec un plissé sous les seins qui fait que ça te grossit davantage la bédaine.  J'ai d'l'air enceinte de 22 mois comme l'éléphante - lolll.

Padre IslandEnfin... Padre Island... pour 3 longues semaines car on doit être à Mission pour le 11 janvier...  Je dis longue car là où nous campons c'est sans service, donc sans douche, sans eau et sans sewerLe terrain de camping n’est pas un « vrai » terrain mais plutôt un endroit pour pêcheurs.   C’est très calme par contre (trop peut-être) et plusieurs des campeurs sont des hommes seuls quoique tantôt j’ai vu passer une caravane portée (camper) avec l’écusson de la FQCC en arrière.  Ils se sont installés à l’autre bout du terrain et demain j’irai faire un tour, question de voir si ce sont bien des québécois francophones.   Ça serait intéressant… ça me changerait de mes Hello, how are you today.

Nous sommes le 16 décembre 2008. Nous avons eu 2 jours de chaleur (80 F) mais le temps est couvert avec de très petites petites percées de soleil et quelques gouttes de pluie.  Le matin, on est dans la purée de poids jusqu’aux alentours 10 ou 11 heures.  Et là, on nous annonce pour dimanche une nouvelle vague de froid.  Jewish… faire plus de 4,000km pour se retrouver avec des froids qui frisent le gel durant la nuit…  ce n’est pas chaud dans la cabane…  C’est décourageant.  Mais on n’a pas les 2 pieds dans la neige…  mince consolation car je passe mes journées à lire dans la roulotte.  Heureusement que Sylvie m’a prêté des livres, merci petite sœur.  Une petite marche cet après-midi au bord de la mer mais ici, il n’y a rien d’autre à faire.  J’ai tenté hier de m’installer dehors pour lire mais en 20-30 minutes je me suis retrouvée avec  8 à 10 maudites petites fourmis sur le corps.  J’ai entré assez vite.  Ça m’écoeure ! 

Samedi, le 20, nous sommes invités comme tous les autres campeurs à un site où on est censé bouffer du poisson pêché ici par les gens de la place.  C’est ce qu’André a compris en tout cas – lolll.  On verra bien… 

Tous les jours depuis notre arrivée le 16, nous sommes sortis à Corpus Crisite pour le camion et à la recherche d’une place pour faire de l’internet.  Toutes les connexions Wi-fi sont sécurisées et si non trop faibles pour écrire à notre petit monde.  On a fait faire le changement d’huile, ce qui a occupé toute notre avant-midi et lors de cette « activité » on annonçait à André qu’il devrait éventuellement changer ses batteries.  Ce qu’il savait par contre mais attendait d’être aux USA pour le faire.  Ce qui fut fait le lendemain et le garage a encore pris un autre avant-midi de notre « précieux temps ».  Une chance qu’on a le camion pour nous occuper – lolll.

Mais en attendant... on est le 19 et  c’est notre première journée complète sur le site.  Padre Island est une réserve écologique.  On peut se rendre au bord de la mer pour y lire mais il n’y a pas d’activités à faire autre que marcher le long de la beach (personne ne se baigne ici) ou dans les sentiers au travers les dunes (interdit de marcher sur les dunes elles-mêmes) ou encore sur le chemin asphalté, ce qui peut aller pour 1 heure ou 2.  Les douches sont à l’eau froide seulement et comme on n’a pas de service à même notre site, (compréhensible à $8/jour) on doit se laver « à la mitaine » comme dans le bon vieux temps ou comme Julie – lolll. (gros câlin, je pense beaucoup à toi).   Bien sûr on a rempli nos réservoirs mais comme la roulotte est débranchée du camion, on ménage l’eau pour ne pas à avoir à l’atteler aux 2 jours pour aller faire le plein.  Même chose pour la vidange.  Heureusement, nous sommes tout prêt des toilettes.  Voici quelques photos de l'endroit...

Ç’est plaisant de se reposer car je n’ai pas trouvé la descente très intéressante.  Je parle pour moi, évidemment.  J’ai un terrible mal de dos (cervico-dorsal) qui m’empêche d’apprécier mes journées et qui rendent mes nuits difficiles.  J’espère juste pouvoir le régler avant de partir en caravane.  En tout cas, on ne pourra plus me dire que c’est à cause de l’internet – lolll.

Bon... le petit party du 20 chez les voisins fut fort agréable mais j'ignorais ce qu'était un "Pot Luck Lunch" (c'est en fait un repas-partage) et je n'avais pas apporté de plat.  Je me reprendrai éventuellement... p'tite misère !  On peut-tu avoir l'air niaiseux des fois... ah l'ignorance !  Que veux-tu, l'expérience c'est apprendre avec nos erreurs !

Notre Noël fut tranquille. La journée du 25 a été relativement belle ou à tout le moins plus chaude (80 F).  Mais on a un taux d'humidité écoeurant et sommes souvent dans le brouillard.  Je m'attendais à ce que le camping soit presque vide mais ce fut tout le contraire. Il ne restait que 5-6 places de libres sur la quarantaine de sites. Curieux comment les gens fuient les festivités en quelque sorte mais le plus triste c'était de voir des gens seuls venir passer la journée au bord de la mer. Nous, on l'a fait par choix et nous étions en couple. Ça m'a laissé perplexe un peu.  Tu vois arrriver une dame d'une bonne cinquantaine d'année, avec son petit chien, et qui est venue se promener le long de la beach.  Je trouve que ça fait dur un peu.  Même chose pour quelques hommes solitaires.

Moi qui croyait que Noël était drôlement fêté par les gens du camping... je n'avais rien vu.  Les sites sont tous occupés, même qu'ils ont manqués de place.  Curieux que les gens viennent camper pour le Jour de l'An avec même des enfants.  C'est vrai qu'au Québec on ne peut pas faire la même chose, c'est fret en janvier - lolll - pour camper... mais drôle de moyen de festoyer !

Durant ces 2 semaines, on s'est contenter de relaxer en quelque sorte.  J'ai pris des petites marches et j'en ai faite une avec André d'environ 8km et j'en ai été quitte pour garder la chaise durant 2 jours à cause de mes ampoules aux pieds... on joue au chromino ou au toc et je lis beaucoup.  Je commence mon 6ième livre. Padre Island est intéressant pour quelques jours, voir 1 semaine mais - de mon point de vue - c'est long 3 semaines.  Ce n'est pas ce qui avait été prévu au départ mais à cause de la transmission, on n'a pas eu vraiment le choix

On part de Padre Island le 2 janvier 2009 (j'ai quasiment envie de dire "enfin"), au lieu du 10, car le patron des caravanes nous a demandé d'être à Mission pour le 3 janvier car il veut faire une grosse réunion pour tous ses chefs de caravanes et serre-files et les partipants de toutes les caravanes.  On y sera donc...  dans un "vrai" terrain avec services...  enfin, j'vais pouvoir prendre une vraie douche CHAUDE ! 

De plus, il y a la dépendance à nos services "essentiels" (eau, électricité et chiotte) à même la roulotte, ce que nous n'avons pas vraiment en camping autonome.  On doit fonctionner avec de l'eau que l'on va chercher au robinet des toilettes (quand on est pas trop loin), pour l'électricité je dois attendre qu'André parte la génératrice et pour les chiottes... ben je vous épargne les détails. - lolll

On est donc arrivé le matin, relativement tôt, pour mon plus grand bonheur.  Je ne déteste pas le boondocking (camping autonome)  mais 1 mois c'est trop long pour moi, pour ma petite précieuse personne.  Le lavage à mitaine, c'est bien beau mais c'est bon pour une certain temps (toujours selon mon humble avis, évidemment car mon petit boss ne pense pas pareil)...  non mais... tsé la job à main...  c'est bon comme dépannage, non ???  lolll

Mais voilà que 2 jours avant de partir, la fuel injection pump fait défaut... non mais tsé... on va-t-y finir par partir mautadit.  On retourne chez un concessionnaire GM à Mission et heureusement ils ont pu la réparer juste à temps.  On a eu notre camion le même jour mais on a dû faire le pied de grue de 9h30 à 8h00 le soir... c'est long en bébitte dans une salle d'attente quand tu ne connais pas la ville et que le concessionnaire est en quelque sorte "en banlieu" du grand centre.

Mais bon... c'est fait...  espérons que le Mexique nous réservera pas de mauvaise surprise car très peu de garages ou de mexicains connaissent les pick-up diesel.  Ils sont probablement habitués aux gros camions mais pas les camionnettes.  Disons qu'on part un peu inquiets !

Donc, comme je disais, notre "travail" commence à Mission avec la réunion et c'est ici que j'arrête d'écrire... en d'autres mots, je me tais... mais temporairement car il y aura nos "vacances" de 6 semaines à Puerto Vallarta et le retour via les USA. 

Je me répète... ça serait itératif de re-raconter le même parcours fait auparant.  Par contre, je vais vous laisser avec de belles photos prises tout au long de cette caravane... pour le bien de vos yeux et le repos d'essayer de me suivre dans mes écrits - lolll.

En même temps, ça va me permettre de tester une nouvelle approche dans mes carnets de voyages.

 

 

Pour le voyage au Mexique,veuillez cliquer sur l'icône pour visualiser le diaporama de mes photos.

Caravane du 11 janvier au 3 février 2009 de Mission, Texax à Puerto Vallarta, Mexique

Windows Movie Maker

# 1: Ex-hacienda San Gabriel Barrera, marche dans la ville de Guanajuato et sur le promontoir de Pipila, Fiesta Estudiantina et vue sur la ville illuminée.
# 2: Centre-ville en soirée de Quérétaro, San Miguel de Allende, Céramique à Dolorès Hidalgo, Église d'Atotonilco, Téquisquiapan, Bernal.

# 3:  Morelia, Patzcuaro, Santa Clara del Cobre (cuivre), Tzararacua (randonnée à cheval pour les chutes).

# 4:  Rancho de la Mesa, Isla Janitzio, Lago Chapala, Chimulco et ses eaux thermales à Villa Corona.
# 5: Guadalajara, Boca Iguana, Bara de Navidad et arrivée à Puerto Vallarta.

Je n'ai rien écrit sur la Caravane mais laissez-vous bercer par ce petit texte composé par 2 couples caravaniers... texte qui dit tout...

De ce périple riche en émotions, en paysages grandioses, en culture qui à la nôtre s’oppose

En échanges, en partage de petits et grands bonheurs

En confidence de déception.. d’inquiétude…

 

Dans nos cœurs, devenue une habitude

Le salut du matin, les sourires, les rires, les partages de coups de cœur

Vont à certaines heures

Sûrement nous rappeler

De bons moments amusants et intriguants…

 

D’individus en quête d’aventures

Nous sommes devenus un groupe d’amis

Qui à coup sûr

Serons tous contents de lire des courriels

Ou de se donner des nouvelles.

 

Merci à nos guides

Vous avez été intentionnés et charmants

Nous vous en sommes reconnaissants

 

Hasta Luego,

France et Claude ~ Francine et Richard

 

Ne quittez pas!

.

Il y aura un autre groupe d'albums, après mon récit de 6 semaines à PV car nous avons également fait la caravane de retour.

 

Sans raconter le voyage en caravane, nous avons tout de même passé 6 semaines à Puerto Vallarta en étant "en vacances de caravane".  Nous étions cependant tous sur le même terrain de camping et quelques visites de la ville se sont faites en groupe et des 5 à 7 improvisés ont eu lieus. 

De plus, nous avons eu de la visite pour accompagner nos journées à PV. 
En voici quelques détails et photos.

La première venue fut notre grande fille.  Elle a dépensé une fortune en avion pour venir passer une petite semaine avec ses parents.  Hé que j'étais contente !  Elle est arrivée le 7 février en prenant l'avion du Yukon, en passant par Vancouver, pour reprendre l'avion avec escale pour Puerto Vallarta.  Elle le voulait ! Durant sa petite semaine, on lui a fait visiter Puerto Vallarta qu'elle n'a pas trop aimé... trop gros, trop bruyant et trop américanisé à son goût, elle qui est maintenant habituée à sa petite campagne yukonnaise. Nous sommes allés à la plage à Buscerias et sur une recommendation d'un de ses amis, nous sommes également allés à Sayulta qu'elle a encore plus détesté que PV - lolll.  On est donc retourné à notre petite plage et resto de Buscerias où nous avons rencontré une dame "de mon rang".  Je vous raconterai un peu plus loin...  En plus, nous sommes allés visiter avec notre grande le village historique de San Sébastien del Ostee.  Elle repartait le 15 février, nous avions une sortie "bateau" le 16 et le 17 ma belle-soeur arrivait pour 3 semaines.

Alors si vous voulez connaître la suite, vous savez maintenant qu'il faut cliquer sur la petite pancarte...

OU