Louisiane


New Orleans (midi)  

Page 2

 

Bâton Rouge

 

C'est la capitale et n'offre pas un très grand intérêt car c'est une ville gouvernementale - comme Québec quoi! - mais sans son cachet du vieux Québec.

Le Louisiana State Capitol est l'attraction du coin... bâtisse de 34 étages, elle est construite avec 26 variétés de marbre provenant de tous les coins du globe. Sur le parvis de granite les statues "The Patriot" et "The Pioneers" nous commémorent le passé.

 

 

On ne peut pas aller en Louisiane sans visiter les plantations. Je vais vous parler seulement des trois principales.

La première, Magnolia Mound Plantation (a french Creole Plantation), est une ancienne plantation de coton de 950 âcres, la maison fut construite en 1791 et les arbres qui ornent le parterre ont plus de 200 ans. Faite de poutres équarries à la main avec des chevilles de bois comme encrage, c'est une construction de bousillage-entre-poteau.

La deuxième, la Nottoway Plantation, c'est la plus spectaculaire plantation de canne à sucre. En 1849, John Hampden Randolph engagea l'illustre architecte Henry Howard de New Orleans pour les plans de ce qui devait être la plus distinguée et raffinée demeure de toute la Louisiane du sud !

Et la voici dans toute sa splendeur ! Nottoway est un château où se mélange le style architectural de la renaissance grecque et le style italien, possédant 64 chambres et plus de 53,000 pieds carrés de surface, 200 fenêtres avec vue sur la rivière Mississippi et 22 colonnes massives de cyprès. Il a fallu 10 ans pour construire cette merveille et accueillir les 11 enfants de M. et Mme Randolph et tous les aides à la plantation de 7,000 âcres. En plus des 64 chambres, elle possède une Salle de Bal de 65 pieds où 6 des 8 filles des Randolph se marièrent.

La résidence fut sauvée de la destruction lors de la guerre civile par un officier du nord, qui avait déjà été l'hôte des Randolph, et elle fait fi de tous les temps depuis ! Le propriétaire actuel est australien, M. Paul Ramsay, de Syndey et il perpétue la tradition en restaurant constamment la maison qui est aujourd'hui partiellement habitée par des touristes comme hôtel de luxe.

Cinclare Plantation est également une plantation de canne à sucre mais beaucoup plus modeste. C'est également une usine de transformation de canne à sucre encore en opération. L'usine fonctionne d'octobre à décembre seulement mais 24 heures par jour, 7 jours par semaine et traite 5,000 tonnes de canne à sucre par jour.

 

 

Nous bifurquons maintenant vers Grand Isle faire du camping sur la plage sur le bord du Golfe du Mexique. Mais oh surprise... il y a beaucoup, beaucoup de vent sur le bord du golfe.

La photo ne rend pas justice à mes dires mais regardez bien le ciel et la tente verte à droite de la photo... elle est toute écrasée par le vent pendant que nous nous essayons de solidifier la nôtre. Et dire qu'on a passé deux jours sur cette plage. De quoi t'enlever tous tes fantasmes !!!

Mais Grand Isle valait le coup d'oeil. Petits villages de pêche très typiques, entrelacées de canaux avec bateaux de pêche à la porte (comme nous notre voiture dans l'entrée de garage) et des maisons sur pilotis, et pas à peu près, nous amènent dans un autre monde...

 

Même la route pour nous y rendre semble "flotter" sur les eaux !

Certains soirs, à la grande noirceur, j'en avais des frissons croyant constamment qu'on prendrait le "fossé" qui soit dit en passant n'est nul autre qu'un trou d'eau !!!

 

À Houma, on se rend au World Famous Munson's Cypress Bayou Swamp Tours. Le nom était garant d'une expérience unique mais ce fut quelque peu décevant.
On s'est promené en ponton sur le canal mais les gros alligators, ratons laveurs, ibis, aigrettes, hérons dans leur soi-disant habitat naturel n'étaient pas au rendez-vous.

 

On quitte notre Ile des grands vents pour nous rendre à Vermilionville pour visiter une meunerie de riz Konriko et le Acadian Village.

Ce village sert de monument historique pour le peuple acadien et sa culture. C'est un musée folklorique qui offre une vision authentique de la société acadienne du sud de la Louisiane durant le 19e siècle. Les maisons, typiques de l'architecture acadienne, ont été relocalisées et restaurées à leur apparence du siècle dernier.. Les meubles sont des antiquités originaires de la Louisiane. Une réplique d'un magasin général et d'une chapelle contribue à l'atmosphère du village d'autrefois, couvrant plus de 10 âcres de jardins et lieux boisés.

L'entretien des jardins, le service de conciergerie, et les opérations du magasin sont sous la responsabilité des personnes handicapés qui travaillent sur les lieux. Le Village ne sert pas seulement comme un centre culturel et éducatif pour l'histoire acadienne mais aussi comme facilités pour l'entraînement et l'embauche des personnes handicapées. Quel bel exemple !

On termine notre escapade à Lafayette pour souper cajuns.

 

On voulait se rendre à Alexandria mais c'était beaucoup plus loin. On bifurque donc pour Lake Charles en raison de notre "amour" pour les cadiens.

 

On ne l'a pas regretté, les beaux bayous nous attendaient avec cette fameuse mousse espagnole qui pend aux arbres et qu'on nous vente dans la publicité louisianaise.

En prime, nous avons eu droit à des levers et des couchers de soleil magnifiques. Un vrai hâvre de paix. Nous en avons profité pour prendre quelques jours de congé avant d'entreprendre la grande route du retour.

 

Même le retour nous réservait de très belles surprises...

 

Rendu à Nashville, nous avons eu droit au plus spectaculaire lever de soleil qu'il nous a été permis de voir.

 

Époustouflant !!! Saisissant !!!

 

 

Au Kentucky, plus précisément à Smith Grove, c'est un superbe coucher de soleil qui nous fit nous arrêter sur le bord de la route pour en saisir toute la beauté tandis qu'à Gananoque près de Kingston il nous a été permis d'en croquer un autre.

Comment ne pas aimer les voyages !!!

*** The End ***

ou page 1 | 2

Montage & Conception
Die © 2002