PAGE 33
 

Vitry-le-François

Vitry-le-François est un arrêt "obligé" pour couper un peu la route à faire d'autant plus que nous sommes en avance sur notre horaire. Ce n'était pas non plus un arrêt prévu, c'est une ville d'étape dans notre voyage, une halte bénéfique pour le repos et c'est ce que nous avons fait tout en allant tout de même faire un petit tour "en ville" et même qu'on a pu assister à un spectable devant la cathédrale.

Nous avions stationné le camping-car au camping municial La Peupleraie où nous pouvions nous rendre au centre-ville à pied.

La particularité de cette ville c'est qu'elle est géométrique C'est un carré associé à une disposition en damier, ce qui est assez rare en Europe. La place centrale est carrée et la ville est scindée par deux grandes rues qui se croisent à angle droit, formant quatre carrés dont chacun est divisé en quatre parties par des rues. Toutes ces rues sont perpendiculaires entre elles et rectilignes, sauf la rue des Tanneurs qui a conservé son tracé sinueux. Le plan tracé, il fallut nommer quelques dizaines de rues qui n'avaient aucun passé; une solution a été de leur donner les noms des mois de l'année, puis des noms de saints.

 

La collégiale Notre-Dame, située sur la Place d'Armes, à Vitry-le-François, dans le département de la Marne fut construite au XVIIe siècle, dans la ville fondée en 1545 par François Ier, qui lui donna son nom et ses arme. La collégiale fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques depuis le 13 septembre 1920. La première pierre, à structure identique à celle des grandes cathédrales, fut posée en 1629. Sa façade à deux tours et l'intérieur sont de style classique. La collégiale possède un riche mobilier dont une grande partie est classée. Pendant la Première Guerre mondiale, le bâtiment est réquisitionné pour servir d'hôpital ; les salles d'opération dans des chapelles et les malades sur des lits de paille dans les allées.

Grandes orgues provenant de l'abbaye de Trois-Fontaines, maître autel de 1716 provenant de l'abbaye Saint-Denis de Reims, chaire par Remy Drappier de 1712. Les cloches de l'horloge, du XVIIe et XVIe siècle sont de P. Aubry, Evraro et de Le Roy Jérémy. Ces cloches sont présentes dans une chapelle latérale contenant les fonts baptismaux et qui est fermée par une grille du XVIIIe siècle. La chaire à prêcher du XVIIIe siècle qui est l'œuvre de Remy Drapier ébeniste à Wassy. Les bancs d'œuvre du XVIIIe siècle qui forment un groupe avec la Croix et le tableau du Sermont sur la Montagne de Boizot.




L'Hôtel de Ville






Maisons en pans de bois et lattes de hêtre.


On a assisté au concert des étudiants sur La Place d'Armes, en face de l'Église

Et retour au camping en passant par un autre quartier

Là c'est vrai, on descend sur Paris où on s'est gardé 4 jours de visite. On campera à Neuilly-sur-Marne, ça sera plus simple de prendre les transports en commun. Qui n'a pas rêvé d'aller à Paris un jour !

OU