PAGE 27
 


Nurenberg

Son charme de ville pittoresque et médiévale, malgré sa modernité sur les plans économique, industriel et technologique, en fait une métropole culturelle majeure d'Allemagne. Malheureusement, malgré tout son charme, elle demeure injustement célèbre pour son passé nazi mais elle a su se relever de sa mauvaise réputation et a décidée d'apporter une contribution active à la paix mondiale ainsi qu'à la défense des droits de l'homme. Tous les deux ans un Festival cinématographique est consacré aux droits de l'homme. Le 10 décembre 2000 à Paris, la ville de Nuremberg s'est vu attribuer le prix Unesco de l'éducation aux droits de l'homme en reconnaissance des initiatives extraordinaires prises pour encourager l'éducation aux droits de l'homme.

On retrouve ici comme ailleurs en Europe, la vieille ville, avec ses remparts médiévaux et ses maisons traditionnelles. Et comme d'autres villes de l'époque, détruite en grande partie durant la seconde guerre mondiale. La reconstruction de la ville après 1945 fut un véritable modèle de sauvegarde du patrimoine pour le pays : les architectes respectèrent jusqu’à l’identique les plans d’avant-guerre, notamment grâce aux œuvres d’art originales sauvegardées durant le conflit dans un musée. Aujourd’hui, l’économie de la ville est notamment tournée vers les nouvelles technologies.

Chaque année à l'approche de Noël se tient le Christkindlesmarkt, grand marché festif tout en lumière, pour les amoureux de ''magie de Noël''... Nuremberg accueille de nombreux festivals, aux thèmes variés. Exemple : Rock im Park en juin, ambiance rock donc, et l'un des plus grands festivals d'orgue et musique classique, début juillet !

Notre arrêt-dodo sera le Marienbert Park: un aire de stationnement gratuit, pour 8 camping-car environ, que la ville offre aux touristes. C'est certain qu'il n'y a pas de service comme tel, mais on a placé une bâtisse pour les toilettes qu'ils appellent "le pissoir" ! Cet espace de stationnement fait partie d'un grand parc derrière notre stationnement qui donne sur la rue mais il y a aussi derrière nous, un stationnement municipal pour le parc en question et plusieurs véhicules (non-campeurs) y viennent pour on sait quoi. Donc, le "pissoir" devient assez insalubre aux petits matins, avant que la ville vienne faire son ménage. Mais bon... on a tout de même l'avantage d'être muni d'une toilette dans notre motorisé. Nous sommes à environ 5km du centre-ville mais il y a un autobus au coin de la rue, face à notre aire de stationnement.

Et là, c’est un spectacle tout autre qui s’offre à nous à Nurenburg. Même s’il y a un château et sa forteresse, Nurenberg est surprenante par son architecture. C’est très différent de ce que nous avons vu à date. Vraiment intéressante cette ville, malgré son passé. Donc, comme nous sommes en avance sur notre horaire et que nous commençons vraiment à ressentir les effets du voyage en continu, on peut rester ici plus de jours que prévus. Donc jour 1 repos, jour 2 visite de la ville et recherche d’une « pastille » (sticker) pour certaines villes en Allemagne (à un TUV – similaire à notre SAAQ) pour acheter ce maudit collant « pollution » à mettre dans notre vitre car sans ce logo, impossible de traverser certaines villes en Allemagne.

Je vais ai dit que j'avais perdu le goût de prendre des notes (malheureusement) mais je vais faire un petit effort pour retracer, sur le net, quelques bâtiments importants. Non pas que les autres ne le sont pas, la ville est belle et bien aménagée, mais on ne trouve pas toujours ce que l'on veut sur google-images. Entre ce que moi je photographie et les autres... il y a parfois une certaine différence. Désolée !

édifice commercial (banque et bureaux)

la plus vieille maison de Nurenburg

Église St-Laurent (évangélique luthérienne) de style gothique: début de la construction 1250 - fin des travaux 1477
Une superbe rosace ornée de vitraux d’un diamètre de 9,5 mètres orne la façade.
Bombardée lors de la Seconde Guerre mondiale, l’église a su protéger ses trésors, conservés dans un bunker sous le château.

Rivière Pegnitz qui a près de 127 km de long (course totale incluant son chemin d'écoulement)

 


The Marriage Merry-Go-Round Fountain (traduction libre: Le manège ou carrousel "Le Mariage") est un travail intéressant et controversé surtout par sa position.

Situé dans une zone commerçante piétonne à côté de la White Tower (tour blanche), il a été construit en 1984 à un coût élevé. La grande fontaine, une représentation dramatique de la vie conjugale et de "parade nuptiale à mort" faisait partie de la tempête provoquée par la conception. La sculpture tente de décrire la douceur et les tribulations de la vie conjugale que Sachs décrit dans son poème. Les progrès de couple dans la vie comme les beaux jeunes gens heureux, transforment les personnes âgées avec des attitudes qui, finalement se transforment en squelettes. Hans Sachs a voulu décrire les différentes étapes du mariage d’amour ardent, les luttes épuisantes qui parfois se termine par le lit de la mort.

Les sculptures de la fontaine reflètent ce texte dans toute sa beauté et horreur, tandis que Hans Sachs est représenté dansant au-dessus d'une chèvre et d’une beauté virginale. Cette sculpture semble se spécialiser dans les horreurs du mariage avec les couples qui s'étranglent les uns les autres; certains couples dont l'un est énorme tandis que son vis-à-vis est affamé et squelettique; d'autres couples sont entourés d'enfants exigeants tandis que d'autres veulent être tranquilles mais qu'on leur souffle une trompette dans leur visage.

Assez spécial comme sculpture et sa paraphrase... mais nous sommes à Nuremberg (chez les nazis) faut pas l'oublier !

 
Je n'ai pas mis beaucoup de photos d'églises... je me suis assez prosternée comme c'est là... mais... en bonne catholique, voici le cimetière - lol

Jour 3, petite escapade, en matinée, en dehors de la ville pour aller visiter le Musée du Mémorial des procès des lieutenants dans le massacre de la guerre qu’Hitler a initiée. En après-midi, repos, commissions et 1 ou 2 repas à préparer pour les jours à venir. Alors vous venez avec nous voir le musée ou vous préférez faire de la bouffe à ma place car je n'aime pas cuisiner.

OU