PAGE 11
 


San Gimignanio

Sur notre parcours vers Sienne, on s'est arrêté à San Gimignanio, petite commune de la Province de Sienne. C'est une des villes les plus pittoresques et suggestives de la Toscane. Elle s'étend, toute embrassée dans sa double enceinte de murailles et parsemée de hautes tours, dans la mer d'oliviers qui recouvrent une colline dominant le Valdelsa. Elle figure dans la liste du patrimoine mondial en Europe de l'UNESCO.

La terrible peste de 1348 et le dépeuplement qui s'ensuivirent, jetèrent San Gimignano dans une crise grave et la petite ville a dû se soumettre à Florence en 1353. Elle subit ensuite autant les influences artistiques florentines, siennoises que pisanes. La ville est aujourd'hui un centre de fabrication de meubles et surtout célèbre par son vin le Vernaccia di San Gimignano. Le tourisme est très actif dans ce fleuron de la Toscane, ville médiévale ceinte de murailles (borgo) réputée par ses tours.

Il existe encore 16 tours sur les 72 préalablement construites, impossible de toutes les nommer. Alors on va se contenter de les visionner en photos.

Notre camping se fera à La Montagnola. Il se trouve à Sovicille (Sienne) et situé dans les bois. C'est un camping en terrasses qui propose des emplacements délimités et ombragés. Il est situé à une dizaine de kilomètres de Sienne et est facilement accessible en voiture et en autobus.


Palazzo Comunale
La Collégiale de San Gimignano, d'époque romane, remontant aux impératifs sobres du XIIIe siècle, elle comporte 2 portails et 3 fenêtres en oculus sous un fronton et a été remaniée au XIXe siècle
Place de la Cisterna: triangulaire avec son puits qui lui donne son nom. C'est une citerne d'eau souterraine qui date de 1287, surmontée d'une monumentale vera da pozzo (margelle) en travertin sur piédestal octogonal, et agrandie en 1346
   

J'ai demandé à André de m'acheter un saucisson, il est revenu avec deux que nous avons jalousement gardés pour nos hôtes à Meix-devant-Mirton.

 


Sienne

Sienne, en Toscane (Italie), se situe au centre d'une zone collinaire, entre les vallons de l'Arbia au sud, de la Merse au sud-ouest et de l'Elsa au nord, avec les collines du Chianti au nord-est, la Montagnola Senese à l'ouest et les Crete Senesi au sud-est. La place en « coquillage » est le point d'intersection des trois collines sur lesquelles Sienne fut installée. Disons qu'on est loin de nos plaines ou même de Montréal où la seule colline est le Mont-Royal ! Par contre, où je demeure dans Lanaudière, c'est plus "collinaire" comme ils disent dans leur publicité.

Nous allons donc retrouver à Sienne tout ce que nous avons déjà visité ailleurs: cathédrale, basiliques, églises, les musées que nous ne visitons jamais faute de temps et parfois d'intérêt et les Piazzas c'est-à-dire les places publiques. Il n'en reste pas moins que Sienne est une somptueuse ville médiévale. C'est une cité exceptionnelle, qui a su conserver son aspect acquis entre les XIIe et les XVe siècles, un des plus bels endroits pour s'immerger dans une atmosphère du moyen-âge. Elle a su se préserver et elle nous réserve des surprises en autant qu'on s'écarte un peu du centre historique.

Ville aujourd'hui toujours active, elle posséde aussi une place importante dans l'histoire de l'art, surtout la peinture. Universellement connue pour son patrimoine artistique et son architecture médiévale unique, le centre historique qui s'articule autour de la Piazza del Campo, a été déclaré par l'Unesco au patrimoine mondial de l'humanité. Son duomo, la cathédrale, est aussi un des joyaux de la ville.

Sienne est aussi célèbre pour son Palio, une course de chevaux, qui oppose les quartiers de la ville. Elle a lieu les 2 juillet et 16 août sur la Piazza del Campo. Ses 17 contrade (contrées ou quartiers - divisions historiques du centre) s'y affrontent sous leurs propres couleurs dans une époustouflante course de chevaux. La fameuse place principale (la Piazza del Campo) se transforme en hippodrome, la ferveur est sûrement bien là mais nous n'y avons pas assisté, on n'était pas dans les bonnes dates.

Entre autres lieux de recueillement, on peut méditer au reposant sanctuaire de la patronne de la ville, Sainte Catherine de Sienne. Comme c'est une grande ville de 11 800 hectares ou si vous préférez de 118 km2 et qui compte environ 54,550 habitants... il est certain que nous ne la visiterons pas au complet la ville mais on va tenter d'en faire un petit bout.

Comme nous sommes au même terrain de camping à Sovicille, nous prendrons l'autobus pour les 10km à faire car celui-ci vient nous chercher au camping même, 30-40 minutes plus tard nous sommes au centre-ville.

Voyons ça en photos... ce qui sera difficile, c'est de faire le tri des 90 photos de Sienne pour vous donner un aperçu... car nous aurons encore des églises, des musées, des tours et des places publiques.


Piazza del Campo: le pavage de briques rouges est en forme de coquillage, il est scindé en neuf secteurs - symbole du Conseil des Neuf - et fut terminé en 1349. Le reste des batiments qui entourent la place est constitué par des cafés, restaurants et palais médiévaux de belle facture. Elle est dominée par le Palazzo Pubblico et sa tour médiévale de 102 mètres (la deuxième plus haute d'Italie) abrite le Museo Civico
   

 

La Fonte Gaia

 


Vue sur le dôme et le campanile romans


OK, je ne peux pas passer à côté de vous présenter la Cathédrale

La Cathédrale Notre-Dame-de-l'Assomption ou Santa Maria Assunta en italien, appelée couramment Duomo di Siena domine une ville déjà perchée et concentrée entre ses remparts. La façade de marbres blanc, noir et rouge, et les trois portails à décors sculptés très fins sur les colonnes et les architraves. Le campanile en marbre noir et blanc à base hexagonale romane et à lanterne polygonale, des architectes Agnolo di Ventura et Agostino di Giovanni. Le parvis accessible par un escalier à volée de marches qui donnera son nom à l'hôpital qui lui fait face Santa Maria della Scala. L'intérieur de la cathédrale est célèbre par son utilisation du marbre noir et blanc et par son pavement. Il contient également nombre d’œuvres importantes.



Marches-tu ? - lol

Fête étudiante à la fin des classes

Ouf... fatiguée la mère !!! Autant pour avoir marché dans Sienne que d'avoir choisi quelques photos que je pense représentatives, je l'espère.

Le lendemain, André croyait que la barrière s’ouvrait à 7h30 mais c’était à 8h00 seulement.  Nous avons donc attendu 35 minutes pour payer notre séjour et sortir de là.  C’est qu’ici, en Europe, on paie en partant et non en entrant et comme ils gardent notre passeport, pas le choix d’attendre pour partir.  Après notre 275km environ, nous voilà dans un Aire de Service (et non un camping) en banlieu de Rome.  C’est très bien aménagé, sauf que nous n’avons pas de toilette ni douche.  Il faut faire ça dans le camping-car. C'est du sport... la porte ouvre sur l'entrée du lit qui est en hauteur avec une petite échelle pour monter. Donc, enlève l'échelle, ouvre la porte et là, comme dans tout camping-car qui se respecte, tu fermes la porte plastique qui entoure toute la "chambre de bain" y compris le bol sanitaire et c'est étroit. Tu sors de là pour te sécher, remet le tout en place et t'habilles. Mais c'est mieux que rien... si tu ne prends pas ta douche tous les jours - lol.

Ne dit-on pas que... “À Rome, les gens semblent aimer avec plus d’entrain, tuer avec plus d’imagination, se soummettre aux besoins créateurs plus souvent, et perdre le sens de la logique plus facilement que nulle part ailleurs.” Allons voir ça de plus près en cliquant sur mon petit panneau suite.

OU