PAGE 4
 



Photo panoramique de Wikipédia du Campo dei Miracoli ou Piazza dei Miracoli devenue la Piazza del Duomo

Pise

Voici maintenant mes photos:


Notre aire de service (anecdote plus bas)

le baptistère de la cathédrale

fallait bien que je montre que j'y suis allée !

la Cathédrale


selon l'angle qu'on prend la photo, la tour est plus penchée ou pas !!!

J’ai voulu la redresser car moi les choses croches je n’aime pas bien ça – lolll - mais non... elle s'incruste davantage d'année en année... si je reviens dans 20 ans, elle sera complètement couchée sur l'herbe, ma sainte foi !!!

En dehors de la célèbre tour et de sa cathédrale, nous avons marché dans les rues de Pise à la recherche de d'autres "trésors".


arches d'un ancien aquaduc

un p'tit en-cas sur la terrasse ?
   

rien de mieux qu'un déjeuner pris dans le camping-car

 

L'anecdote: Nous sommes couchés dans notre camping-car tout au bout de la clôture que vous voyez sur la photo no 1. Vers minuit environ, ça cogne sur le camping-car mais pas à la porte... tout le long de la cabine. Mon homme se lève courageusement et demande sans rien ouvrir ce qu'il veut. Pas de réponse et la personne disparait dans la noirceur de la nuit. Le même manège se répète environ 1 heure plus tard et sans rien ouvrir mais en se faisant voir, André redemande ce qu'il veut car ça pourrait être quelqu'un en panne sur le camping quoiqu'il y a un gardien à l'entrée mais c'est relativement loin à pied. Le gars répond "agua" (qui veut dire eau) et André de répondre qu'il n'en n'a pas. On croit que la personne testait s'il y avait quelqu'un à l'intérieur car si personne, il aurait été facile de briser une vitre et de venir voler. C'est très courant, surtout à Pise !

 

TOUR DE LA CORSE

Bon, on repart le lendemain matin sans avoir bien dormi. Prochain arrêt: Aire de service de Livorno. On arrive donc assez tôt au port de Livorno car il n'y a qu'environ une dizaine de places pour les motorisés et il faut acheter nos billets d'embarquement. On y passe la nuit et le lendemain matin on s'embarque pour une traversée de 4 heures sur le gros traversier qui nous amènera à Bastia en Corse.

Heureusement que nous avons fait quelques petites commissions car c'est dimanche et tout est fermé à Bastia. Même en semaine, les commerces ouvrent vers 9 ou 10 heures mais ferment de 12-12h30 à 14h-14h30 ainsi que les kiosques d’informations.

Oui la Corse est « insulaire » mais avant tout elle est montagneuse et pas à peu près. Des cols, on en a fait plus d’un mais le paysage est plus que magnifique. Oui, la Corse appartient aux Français mais curieusement, elle est plus proche de l’Italie… ce qui divise les habitants sur la question d’appartenance. Ils voudraient bien avoir eux aussi leur indépendance.

On décide de ne pas rester à Bastia puisque tout est fermé. On visitera la ville au retour puisqu'il nous faudra reprendre le traversier. Par conséquent, on se dirige vers notre camping La Pietra à Pietranera (sur la carte) ou Pietracorbora, très petite commune d'à peine 600 habitants en Haute Corse. Notre camping La Pietra (LP) est situé à 20km environ de Bastia. Comme c'est un camping calme et reposant, c'est ce qu'on décide de faire... se reposer avant d'entreprendre LE TOUR DE LA CORSE.

On a pris notre retraite en 2003, en 2004 nous sommes partis pour le Mexique et en 2005 on avait préparé un voyage pour la Corse qui ne s'est pas concrétisé faute de moyens financiers mais surtout, même en prenant nos économies si durement mis de côté, ça nous aurait pénalisé longtemps pour nos voyages futurs. Investir une dizaine de milliers de dollars pour se rendre en Corse et par le fait même en Europe pour un mois, correspondait à "manquer" 3-4 ans au Mexique ou ailleurs. C'est comme quand tu prends un voyage organisé de 2 semaines de 4-5 milles dollars quand en fait tu aurais pu passer 5-6 mois au Mexique pour le même prix. Donc... nous voici à finalement réaliser notre rêve vieux de 10 ans ! Comme quoi, il faut savoir persévérer, s'organiser surtout et ne jamais abandonner nos rêves...

Voici donc un aperçu de la carte de la Corse, question que vous puissiez suivre notre itinéraire. C’est un pays dont la forme me rappelle un poing fermé avec un doigt pointant vers le ciel - lol.

Sur le chemin pour nous rendre à LP, notre camping...

Le lendemain, donc le 28 avril, jour 12 de notre voyage on a l'intention d'aller visiter St-Florent en se stationnant au camping Agua Dolce. Malheureusement il est fermé. On trouve un autre endroit, La Pinède, mais le terrain est inondé. Disons que ça commence un peu mal mais on trouve le camping U Pezzo. Plus dispendieux que les autres car situé sur la plage de sable fin de la Roya, à proximité du centre-ville. Peu importe, on pourra faire nos visites...

St-Florent

Au creux d'un golfe magnifique, le petit village de pêcheurs de Saint-Florent s'est transformé, au fil des années, en une station balnéaire très cotée et les bateaux des plaisanciers viennent mouiller dans son joli port de plaisance, le Port de Centuri. La place des Portes est le centre le plus animé et donne sur la vieille ville, resserrrée autour de l'église. La citadelle génoise domine le port et sa longue jetée, où déambulent les vacanciers.

   

 

 

Rouler en Corse n'est pas toujours reposant, ni pour le conducteur qui doit surveiller les voitures venant en sens inverse dans des cols étroits, ni pour la passagère qui se retrouvent au bord du gouffre.

Par contre, les routes sont bien entretenues, souvent étroites et sinueuses en raison de la morphologie du relief.

Il ne faut pas hésiter à klaxonner et s'arrêter avant de prendre les virages et se méfier de la conduite un peu trop "sportive" des locaux.

Les accidents sont, hélas, trop fréquents et en raison de cette topographie particulière de la Corse, ces accidents sont souvent mortels.

Et c'est sous un torrent de pluie que nous reprenons la route vers l'Île Rousse et Calvi.

Île-Rousse

Une autre station balnéaire mais plus familiale. Elle doit son nom aux îles de granite rouge qui prolongent sa jetée. Elle n'était qu'un petit village de pêcheurs lorsque Pascal Paoli décida, en 1758, d'en faire un port rival de Calvi. Nous nous sommes arrêtés que quelques minutes à Île Rousse en se stationnant en bas du monticule graniteux près de l'ancien fort (première photo, notre motorisé).

   

Place du Canon

Église Immaculée-Conception

Si vous voulez me suivre... on s'en va à Calvi... alors cliquez sur la pancarte "suite".

OU